19

Le RCA Handball s’est bien repris en disposant de Beauvais

Les Racingmen se sont rendus le match facile.

Quinze jours après une défaite à Villemomble, le RCA handball s’est bien repris à domicile en disposant de Beauvais (37-23).

Les Arrageois s’en s’ont souvenu : au match aller, les Artésiens avaient fait match nul dans l’Oise au terme d’un match tendu. Alors, quand les Beauvaisiens, qui oscillent dans le ventre mou du championnat, se déplacent à la salle Gambetta-Carnot, la sanction ne tarde pas à arriver. Après quinze premières minutes poussives - les deux équipes ne parvenant pas à faire le break - le RCA s’est démarqué de fort belle manière. Un réveil acquis grâce à un impact plus important en défense et une meilleure prestation offensive sur les montées de balle, et ce malgré la très bonne prestation du gardien adverse. Et lorsqu’il s’est mis à jouer, le Racing a pris une avance suffisamment confortable sur son adversaire, lui infligeant un 8-0 auquel il ne se relèvera pas. Cette bonne période a permis aux joueurs de Clément Rollet d’envisager une fin de partie tranquille. Dans une rencontre où les fautes ont été nombreuses, l’arrière arrageois Rémy Evrard a été expulsé peu avant le retour aux vestiaires, après avoir subi une troisième expulsion de deux minutes suite à une contestation.

Pierre-Marie Naux fait le boulot 
Pas de quoi faire douter une équipe arrageoise bien en place, qui revenait aux vestiaires avec une avance déjà conséquente de huit points (19-11).
Une bonne partie du travail était donc déjà effectuée, il suffisait ensuite de bien gérer la seconde mi-temps. C’est ce qu’ont fait les arrageois, menés par un Pierre-Marie Naux exceptionnel (11 buts). Lassées par ce score fleuve, les deux formations ont terminé la partie en roue libre, le Racing encaissant même un 6-0 après 50 minutes de jeu. Mais l’avance confortable des Artésiens était tel que Beauvais n’a pu combler le retard malgré ce réveil tardif. Une nouvelle victoire pour une formation arrageoise toujours en tête de son groupe avec trois points d’avance sur le troisième.
« Il reste neuf matchs, il faut tous les gagner, analyse Clément Rollet. Il ne faut plus calculer et élever notre niveau jeu à l’extérieur ». À commencer par samedi à Issy-lès-Moulineaux.

Romain BUCQUET

Commentez cette publication