HANDBALL NATIONALE 2 : le Racing a pris une belle correction à Saint-Valéry

 

Hand: le Racing a pris une belle correction à Saint-Valéry

 

PUBLIÉ LE 25/02/2013 – MIS À JOUR LE 25/02/2013 À 17:39

Par La Voix Du Nord

Battus de dix buts à l’aller dans leur salle, les hommes de Clément Rollet voulaient faire mieux lors du match retour à Saint-Valéry.

 

Les Arrageois ont été sèchement battu à Saint-Valéry, ils doivent absolument se reprendre. <cutline_credit_c>PHOTO PASCAL BONNIERE</cutline_credit_c>

Malheureusement, des paroles aux actes, il y a souvent un monde. « C’est notre match le plus catastrophique de la saison, clamait un Clément Rollet très déçu. C’était le néant pour presque tous les compartiments du jeu. » Une défense aux abonnés absents, une attaque qui balbutie son hand, un rythme inexistant, des fondamentaux totalement oubliés, ce match fut un cavalier seul pour les Valériquains. « On a tenu le choc cinq minutes puisqu’il y a 3-2 au tableau d’affichage à ce moment-là. Après on prend une première salve avec un 14-8 au bout de vingt minutes. » À la pause, avec neuf buts de retard (22-13), le match était joué. «On n’a pas été aidé non plus par l’arbitrage. À titre d’exemple, on prend huit fois deux minutes alors que nos adversaires n’ont que deux fois la même sanction. Les arbitres n’étaient pas justes dans leurs décisions. Même si cela ne change rien au résultat final bien sûr. » La deuxième période fut un très long calvaire pour les équipiers d’Arnaud Bastard. Avec dix-neuf buts encaissés après le repos, le Racing rentra dans ses pénates avec 41 buts dans la musette. « C’est lourd, très lourd bien sûr. Mais quand tu ne défends pas, quand tu oublies le repli défensif, quand il n’y a pas d’entraide entre les joueurs, quand tu ne gardes pas les bases du handball, tu ne peux rien faire. Et puis, quand tout va mal dans une saison, les malheurs s’enchaînent : tu frappes sur les poteaux, tu perds un joueur (Medhi Aït-Blal pour un choc violent à la tête). C’est comme ça. Il faut passer à autre chose au plus vite. » Les Arrageois seront au repos ce week-end. Mathématiquement, tout n’est pas cuit, le premier non relégable, Saint-Michel, est à quatre points devant. Mais il faudra désormais sortir le bleu de chauffe et éviter d’enchaîner des prestations comme celle de Saint-Valéry. C. H.

Saint-Valéry – Arras : 41-25 (22-13)

ARRAS.- Evrard 7, Bastard 5, Collet 4, Delahaye 4, Havez 2, Aït-Blal 1, Duchatel 1, Testi 1.

Commentez cette publication

%d blogueurs aiment cette page :