Prénationale Arras 26-23 Hazebrouck

Les Arrageois toujours invaincus

mercredi 17.11.2010, 14:00

Les Arrageois ont marqué les esprits.Les Arrageois ont marqué les esprits.

Avec six victoires au compteur en autant de matches avant la rencontre, les Arrageois espéraient continuer sur leur lancée dans leur antre de Gambetta-Carnot face à la réserve d’Hazebrouck.

Pour cette partie, deux joueurs Nordistes habitués aux joutes de la Nationale 1 avec leur équipe première étaient venus renforcer l’équipe d’Hazebrouck. Le début de rencontre est équilibré entre deux formations qui se répondent offensivement grâce à l’efficacité de leurs bases arrières (5e ; 3-3). Par la suite, grâce à des montées de balles rapides bien négociées, les partenaires de Pierre-Marie Naux prennent deux buts d’avance dans cette partie (11e ; 8-6). Puis, grâce à une efficacité aux tirs de Jonathan Havez, les Atrébates parviennent à prendre six longueurs face à leur adversaire du soir (21e ; 14-8). Juste avant la pause, le portier d’Hazebrouck réalise des merveilles dans ses buts permettant à son équipe de garder espoir dans cette rencontre à la mi-temps (30e ; 17-13). D’entrée de seconde période, les arrières nordistes répondent de fort belle manière au duo Jonathan Havez-Pierre Marie Naux (35e ; 20-15). Jean-Rémi Barbieux, dans les buts arrageois met à mal dans les minutes qui suivent les attaquants d’Hazebrouck tandis qu’Arnaud Bastard en attaque montre la voie du succès à ses partenaires (48e ; 26-19). En fin de match, les Arrageois jusqu’alors à l’aise offensivement souffrent, ne parvenant à inscrire le moindre but lors des dix dernières minutes de la partie. Les visiteurs en profitent pour grappiller quatre buts mais les Atrébates s’imposent au final 26 à 23 et poursuivent leur série d’invincibilité. « Les joueurs ont respecté le projet tout au long du match. Défensivement on leur a posé des problèmes. Quand ils trouvaient la solution, il y avait Jean-Rémi Barbieux derrière qui nous sortait des arrêts. En attaque, c’était bien dans la construction, j’ai aimé aussi le jeu rapide sur grand espace mais on a encore péché dans la finition par manque de lucidité en fin de match, » explique Clément Rollet, l’entraîneur arrageois.
Samedi prochain, les Artésiens se déplaceront sur le terrain de Neuville en Ferrain.

Ma. D

Commentez cette publication

%d blogueurs aiment cette page :