Le Racing de nouveau seul aux commandes de la N3 après son net succès sur Crépy-en-Valois

 Malgré encore beaucoup de déchet au tir, les Arrageois ont vite pris la mesure des Picards.Malgré encore beaucoup de déchet au tir, les Arrageois ont vite pris la mesure des Picards.

On s’attendait à une rencontre tendue et indécise et on a eu droit à un long monologue arrageois. Samedi soir, face à Crépy-en-Valois, qui s’était déplacé avec seulement huit joueurs, les hommes de Clément Rollet ont fait le métier, s’imposant de onze buts (32-21) malgré encore un incroyable déchet aux tirs, avec vingt-trois shoots manqués. « Et pourtant, on y travaille à chaque entraînement, confie l’entraîneur arrageois. Mais j’ai été content, quand même, de retrouver un jeu d’attaque plus cohérent. » Cela permit aux Arrageois de s’offrir un nombre important de situations de but.
En première mi-temps, les équipiers d’Arnaud Bastard durent patienter une vingtaine de minutes pour mettre leur adversaire à distance. Certes, le Racing faisait la course en tête (5-2 puis 9-4), mais il ne parvenait pas à donner le coup de rein qui lui aurait valu d’être tranquille à mi-parcours. Mais avec six buts d’avance après trente minutes (14-8), le Racing avait assuré l’essentiel.

À la pause, Clément Rollet demanda de rester sur la même dynamique mais aussi d’être vigilant et concentré. Une consigne que les Arrageois appliquèrent pendant… quinze secondes, le temps que Wrazidlo ajoute le quinzième but arrageois. Derrière, Crépy frappa un grand coup en infligeant un sec 4-0 aux Artésiens (15-12, 33e). Ce retour fit réagir les hommes du président Piquet qui lâchèrent enfin les chevaux sous l’impulsion d’un Thomas Wrazidlo performant au poste de pivot, et d’un Jean-Michel Carlier revenu sur l’aile pour bonifier tous les ballons d’attaque (22-15, 43e ).

Le match était plié et il ne convenait qu’à assurer le spectacle avec un triplé de Thomas Testi, mais aussi un arrêt exceptionnel, magique, comme il en a le secret, de Barbieux. Arras renvoyait son adversaire à dix longueurs (29-19, 55e), pour l’emporter finalement de onze. Et comme les autres résultats de la soirée de samedi lui ont été favorables, le Racing est aujourd’hui seul leader de sa poule de Nationale 3. « Il nous reste le match contre Saint-Brice à gérer avant la trêve. Mais on ne coupera pas car dès le 7 janvier, on accueillera Chaville. On a un mois de janvier difficile et il faudra être prêt », prévient Clément Rollet.

Pour parfaire leur condition, les Arrageois devraient affronter la sélection belge junior le mardi 27 décembre. • C.

H.

 

 

PHOTO ARCHIVES PASCAL BONNIERE

RCA – CRÉPY-EN-VALOIS : 32-21 (14-8).

5ARRAS.- Barbieux, Sansonetti Bastard 1, Carlier 7, Delahaye, Évrard 7, Havez 4, P-M. Naux 1, S. Naux 2, René-Corail 1, Testi 3, Wrazidlo 6.

5CRÉPY.- Ben Hadj M’Hamed, Valgalier Ali 11, Belhoste, Chobert, Doyen 1, Hassoune-Semlali 3, Rouet 5, Saycoche 1.

Chaville s’étant incliné au Kremlin-Bicêtre (20-19) et Livry-Gargan ayant été tenu en échec à Beauvais (25-25), le Racing-club d’Arras reprend seul la tête de la poule 4. Les équipiers de Thomas Testi comptent un point d’avance sur leur nouveau dauphin, le Kremlin-Bicêtre.

Commentez cette publication

%d blogueurs aiment cette page :